Mission

MissionContrairement à ce que beaucoup de personnes pensent, le pharmacien d’officine joue un rôle qui dépasse de  loin la simple vente de médicaments, ce qui fait de lui un acteur de santé de première ligne. Les évolutions récentes que connaît notre système de santé devraient constituer une reconnaissance et un renforcement de ce rôle. Le secteur de la santé connaît une nouvelle dynamique depuis la nomination du professeur Houcine Louardi à la tête de ce ministère. La santé pour tous est érigée en droit pour chaque citoyen, démocratisation des soins, la qualité des soins, meilleur accueil, transparence, équité, méritocratie, complémentarité public-privé, accès aux médicaments…

Autant de préalables, qui tous, vont contribuer à relever le niveau de santé de notre population et, partant, hisser très haut le niveau de la médecine au Maroc. Le pharmacien d’officine en tant qu’acteur incontournable de notre système de santé occupe une place importante dans ce même système.

Quand on parle du pharmacien d’officine, on a souvent tendance à l’assimiler à un commerçant qui ne sepréoccupe que sa marge bénéficiaire. Ce qui, bien entendu, est totalement faux. Le métier de pharmacien va au delà de la délivrance de médicaments, il s'assure de leur bonne utilisation, développe la prévention et propose ses services dans le cadre de la santé et du bien-être des patients.

Le pharmacien d’officine connaît très bien tous les produits médicamenteux, il maitrise à la perfection toutes les spécialités qui sont dans son officine et qui sont estimées à plus de 5.000. Il connaît les indications, les contre indications, les effets indésirables de chaque produit. Le pharmacien d’officine veille au quotidien à la qualité des produits pharmaceutiques, à leur gestion et sécurité, il maitrise aussi le volet relatif aux affaires réglementaires.
Il est au service de ses clients auxquels il donne tous les conseils nécessaires pour la bonne utilisation des médicaments, il participe aussi à l’éducation des personnes qui sollicitent son avis sur les différents sujets qui touchent à leur santé.

Comme on peut le constater, le rôle du pharmacien dans la société est très vaste, il touche à plusieurs aspects qui concourent à atteindre un état de santé parfait. Il est utile de rappeler ici que les officines au Maroc sont en constante augmentation, leur nombre dépasse 12.000 pharmacies réparties sur l’ensemble du territoire national.

Elles permettent de répondre aux différentes demandes en médicaments, chaque pharmacie est quotidiennement visitée par 100 citoyens, c’est 1.000.000 de visites par jour à l’échelon national. On comprend mieux toute l’importance de ces pharmacies de proximité dans la participation au développement de la santé des citoyens.

Un rôle de sentinelle

Le pharmacien est le dernier rempart entre le médicament et le patient. La majorité des médicaments délivrés en officine sont des médicaments prescrits, leur dispensation est donc l’activité officinale la plus importante. Lors d’une première délivrance, le pharmacien doit s’assurer de la validité de l’ordonnance, de la bonne compréhension par le patient de la posologie après l’avoir vérifiée, de la durée du traitement, de l’indication ; il contrôle les éventuelles interactions ou contre-indications ; il informe sur les effets indésirables majeurs et le moyen de les minimiser.

Des contacts avec le médecin traitant sont parfois nécessaires et justifiés afin d’éclaircir certains points ou de discuter de problèmes particuliers.

Le pharmacien : un homme de science

Il ne fait aucun doute que les pharmaciens d’officines, de part leur formation, du savoir qu’ils ont acquis au niveau des facultés de médecine et de pharmacie sont des acteurs du système de santé. Ils ont toutes les compétences nécessaires et ils peuvent être un relais indispensable et privilégié dans la chaîne de soins, pour la diffusion des messages de prévention et d’éducation sanitaire, leurs officines sont le lieu idéal et adapté pour véhiculer les conseils pharmaceutiques sur l’accompagnement des traitements des maladies, telles que le diabète, l’hypertension artérielle, les diarrhées de l’enfant, les problèmes de nutrition et surtout prévenir les effets indésirables par le bon usage des médicaments.

Vu sous cet angle et grâce à cette approche, le pharmacien est en droit d’attendre en retour une plus grande place dans notre système de santé qui doit le considérer et le reconnaître comme un homme de science au même titre que le médecin.

Pour un grand nombre d’entre nous, le pharmacien c’est celui qui vend des médicaments au niveau de sa pharmacie, la réalité est tout autre puisque le pharmacien occupe plusieurs postes et a plusieurs missions, c’est ainsi que l’on peut le retrouver comme Pharmacien biologiste ou Biologiste médical, pharmacien attaché de recherche clinique, pharmacien galéniste ou pharmacien responsable d’un secteur de production.

Le pharmacien est aussi présent au niveau du laboratoire de contrôle des médicaments dont il est le responsable, il est aussi chargé de pharmacovigilance, responsable de l’assurance qualité, chef de produit et il est aussi présent au niveau des hôpitaux en tant que pharmacien hospitalier.

Ceci étant, au niveau du secteur public, il faut savoir que le rôle dévolu à la pharmacie hospitalière est très important : tout est structuré que ce soit dans la gestion du stock des médicaments par leur informatisation, leur délivrance, leur utilisation, il y a un système de traçabilité qui permet une vision claire.

Comme on peut le constater, on est très loin de la vision très réductrice qui consiste à ne voir en ce professionnel de la santé qu’un simple commerçant quotidiennement préoccupé par sa seule marge bénéficiaire. Le rôle du pharmacien est beaucoup plus important, il est primordial dans l’élaboration des stratégies de développement d’une industrie pharmaceutique, dans la gestion, contrôle qualité, sécurité, distribution aussi bien dans le secteur public que privé, mais il est aussi très sollicité pour participer aux campagnes de prévention, de dépistage ou de sensibilisation, il répond toujours présent pour les bonnes causes fidèle à son engagement de promouvoir le rôle du pharmacien d’officine à travers le conseil, l'accompagnement et le suivi des patients aux côtés desquels il est toujours le plus proche.

Les défis de santé auxquels notre pays doit faire face sont colossaux, il est sans doute temps d’avoir l’audace de mettre en place des chaînes de soins où chaque acteur connaît ses missions dont certaines seraient établies de manière concertée afin d’optimaliser la prise en charge des patients et d’y apporter plus d’efficience.

A un moment où des propositions visent à accorder une place importante aux patients dans les prises de décisions, de les associer aux débats, réunions et conseils, il est également important de renforcer l’interactivité entre les prestataires de soins. L’orientation donnée aux soins pharmaceutiques devrait aller dans ce sens, et le pharmacien devrait lui aussi être considéré comme un acteur d’intérêt dans de telles réflexions. Il faut reconnaître qu’actuellement, il est parfois oublié.