La Grippe

La Grippe

La GrippeVoici l'automne et les risques de grippe très importants sont de retour.

Cette maladie due aux "myxovirus influenzae" A et B, responsables d'épidémies saisonnières.

C'est une affection fébrile aiguë, accompagnée de douleurs dans les membres, de maux de tête, ainsi que d'une inflammation des muqueuses de la trachée et des bronches. Les patients se plaignent d'une grande fatigue, de toux irritative, etc.

Heureusement bénigne la plupart du temps, une grippe mal soignée risque cependant d'entraîner de sérieuses complications:

pneumonies, aggravation d'une maladie déjà existante notamment.

PREVENTION, il faut vacciner:

  • les personnes susceptibles de décompenser une maladie grave préexistante.
  • les femmes enceintes à partir du 4ème mois de la grossesse.
  • les personnes de plus de 65 ans.
  • les malades atteints de diabète.
  • les malades atteints d'insuffisance cardiaque.
  • les malades atteints d'insuffisance respiratoire.
  • les malades atteints de néphropathie chronique (maladie du rein)
  • les immuno-déprimés.
  • les malades atteints de cancer.
  • les enfants, surtout les asthmatiques.
  • enfin les sujets exposés par leur profession, toutes les professions de santé en particulier.

Pour éviter des risques, surtout chez les personnes les plus exposées, mieux vaut s'y prendre assez tôt. Il existe ainsi plusieurs moyens de se prémunir contre la grippe et les refroidissements.

Tout d'abord, le vaccin antigrippe qui vise à introduire des virus influenza inactivés, c'est-à-dire inoffensifs, dans l'organisme pour l'inciter à produire les anticorps correspondants. Le vaccin antigrippe se fait par une injection unique et est recommandé chez les personnes à risques (personnes âgées, celles qui souffrent de diabète, d'une maladie cardiaque ou broncho-pulmonaire chronique).

L'obtention du vaccin nécessite une consultation chez votre médecin.

A côté du vaccin, il existe toutefois plusieurs médicaments à prendre par voie orale pour stimuler votre système de défenses immunitaire.

Deux types de médicaments ont pour but de stimuler les défenses naturelles de l'organisme et d'augmenter ainsi la résistance aux infections des voies respiratoires.

Ces deux types de médicaments sont recommandés lors d'infections respiratoires pour en réduire la durée et la sévérité, ainsi que pour éviter les rechutes. Dans ce cas, ils s'utilisent conjointement aux autres traitements. Mais on peut aussi prendre ces médicaments comme moyen de prévention.
Ils diminuent alors les risques de maladie et la passage à la chronicité.

Le premier de ces médicaments, à base d'un lysat de plusieurs bactéries responsables d'infections des voies respiratoires, est à prendre 10 jours par mois, pendant 3 mois consécutifs.

Le second, à base d'une plante appelée Echinacea Purpurea se prend quotidiennement pendant environ 6 semaines.

Compléments et alternatives :

L'homéopathie nous offre aussi quelques solutions pour la prévention de la grippe, sous forme d'une dilution des souches servant à la fabrication du vaccin antigrippe, à raison d'une dose hebdomadaire durant 4 semaines, suivies d'une dose de rappel 4 semaines plus tard.

La seconde solution est une dilution de thymuline qui permet un développement harmonieux de notre système immunitaire.

Hormis ces possibilités, des mesures personnelles faciles à appliquer nous permettent de limiter les risques de grippe :

  • Adopter un rythme de vie régulier au niveau du sommeil, de l'alimentation, etc.
  • Maintenir une bonne oxygénation en pratiquant du sport ou une activité en plein air.
  • Respirez par le nez, de manière à filtrer les poussières et les microbes
  • Evitez la fumée
  • Evitez le stress car il affaiblit considérablement les défenses naturelles.